30 mai 2024 01:38

Le déficit de financement en Afrique entraîne une baisse des taux d’investissements développementaux

jeudi، 18 avril 2024 - 12:21

Le ministre des Finances, Mohamed Maait, a affirmé que le déficit de financement en Afrique entraîne une baisse des taux d'investissements développementaux et que la réalisation des objectifs de développement et climatiques dans les pays africains exige d'alléger le fardeau de la dette qui s'est accru à la suite des crises économiques mondiales successives.


M. Maait s'exprimait lors d'une réunion avec le Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) Claver Gatete, en marge des réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale (GBM) à Washington.

Le ministre des Finances a souligné la nécessité de maximiser les efforts internationaux pour réformer la structure de la dette en vue de soutenir davantage les questions de développement durable, alors que le système financier mondial actuel n'a pas réussi à relever les défis de la dette des économies africaines.

L'intégration de l'économie informelle est devenue une nécessité pour mettre fin à l'érosion des recettes fiscales dans les pays africains, en plus de son impact négatif sur le processus d'attraction des investissements étrangers par crainte d'une concurrence déloyale, a-t-il ajouté.

L'Égypte, en coopération avec la Commission économique pour l'Afrique, a organisé des ateliers pour renforcer les capacités fiscales du Soudan et de la Libye, a précisé M. Maait.

Source : (MENA)


Related Stories

Les plus visités

From To