13 juin 2024 04:50

Le citoyen est le bénéficiaire du projet de loi sur la gestion des établissements de santé : ministre de la Santé

mardi، 21 mai 2024 - 11:55


Le ministre de la Santé et de la population, Khaled Abdel Ghaffar a affirmé que le citoyen sera le bénéficiaire du projet de loi sur la gestion des établissements de santé soumis aux discussion, d'une manière démocratique, à la chambre des représentants.

Dans une interview accordée lundi soir à la chaîne CBC, M. Abdel-Ghafar a noté que selon la constitution, l'Etat est responsable, par le biais du ministère de la Santé, de fournir des soin de santé de haute qualité à tous les citoyens. Et d’ajouter que l'Etat a fourni l'assurance maladie, établie depuis les années 60 à près de 69 millions de citoyens.
M. Abdel Ghaffar a fait état d'une proposition de conclure très prochainement, des accords avec un établissement de traitement du cancer, le plus ancien en France.

Concernant les intermittents, les citoyens incapables et ceux qui ne travaillent pas dans des établissements gouvernementaux ou affiliés à l’État, le ministre de la Santé a indiqué que l'Etat avait pris en charge leur traitement via le traitement aux frais de l'Etat.

Le nouveau système d'assurance maladie lancée au gouvernement de Port Said en 2018, dans le cadre d'une initiative présidentielle, a été poursuivi par la mise en place d’établissements de santé, affiliés à l'Etat et au secteur privé, qui fournissent les services de santé aux citoyens, a-t-il dit ajoutant que l’Organisme général de l'assurance médicale est la partie qui assume la facture de ce service.

Et le ministre de signaler que le projet de loi sur les établissements de santé, vise à mettre au point un mécanisme assurant la participation des secteurs privé et civil à la fourniture des services de santé à tous les citoyens.

Concernant le rôle de l'Etat dans le soutien à l’investissement privé dans la gestion des hôpitaux ou leur construction, M. Abdel Ghaffar a noté que plusieurs mesures avaient été prises pour soutenir cette orientation, à travers des terres en usufruit dans tous les gouvernorats d'Egypte, proposées par le ministère de la Santé en collaboration avec le ministère du Logement aux investisseurs pour les inciter à investir dans le secteur de la santé soulignant que l'Etat égyptien ainsi que d'autres pays du monde, ne peuvent pas seuls assurer les services de santé à tous les citoyens.

Le ministre a fait état de la formation du conseil égyptien de la santé, qui constitue un bond qualitatif dans ce domaine tout en soulignant les directives du président Abdel Fattah Al-Sissi d'examiner les conditions des médecins et de reconsidérer leur rémunération financière du fait que l’élément humain est le fondement des services de santé.

Et le ministre de conclure que la loi de la responsabilité médicale a été élaborée, après de longues consultations, laquelle assurera le droit du malade et du médecin et sera soumise à la chambre basse du parlement dans les quelques prochaines semaines.

Related Stories

Les plus visités

From To