08 mars 2021 02:51

Le tourisme thérapeutique

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

L’Egypte est célèbre pour ses villes et ses eaux minérales et sulfuriques, son climat sec, son sable et son limon capables de guérir plusieurs maladies, ainsi que ses rivages et ses eaux maritimes qui se caractérisent par des particularités naturelles distinguées. Leur composition chimique exceptionnelle et l’abondance du limon qui se trouve dans ses sources, aident à guérir des maladies de l’appareil digestif, de l’appareil respiratoire, des maladies cutanées et le rhumatisme que l’on soigne par l’enterrement du corps dans le sable.

D’autre part, les eaux de la mer Rouge par leurs composants chimiques et leurs récifs coraux aident à la guérison du psoriasis. Le tourisme thérapeutique est assuré dans plusieurs autres sites d’Egypte qui ont acquis une célébrité historiques tels: Helwan, Ein El Sira, Ein El Sokhna, Hurghada, Fayoum, la région des oasis, Assouan, le Sinaï et enfin la ville de Safaga qui est située sur la mer Rouge et qui dispose de tous les facteurs du tourisme thérapeutique.

Elle tient sa célébrité des sables noirs qui favorisent la guérison de maladies cutanées.

Les anciens Egyptiens pensaient que l’homme renaît, après sa mort, pour vivre une vie éternelle; c’est pourquoi, ils ont tenu à enterrer les corps des morts dans des tombeaux bien fermés et dans des lieux secs pour éviter l’infiltration de l’eau à l’intérieur des pyramides.

Le processus de la momification se fait par des savants et des médecins qualifiés capables de manipuler toutes les matières pharmaceutiques et chimiques naturelles.

Trois mille ans av. J.C., l’Egypte avait été témoin de la naissance d’Imhotep, le premier pionnier de la médecine, reconnu unanimement par les historiens.

En hiéroglyphe, son nom signifie le médecin, l’architecte, le ministre et le grand prêtre. Il a également été le bâtisseur du premier édifice en pierre dans l’histoire: la pyramide du roi Djoser, une pyramide à degrés qui se trouve à Saqqarah.

Imhotep, le génie médical de l’ancienne Egypte, est considéré comme le premier fondateur de l’art médical. Il a été également vénéré comme dieu de la guérison à Memphis. Il a représenté le modèle du médecin réaliste et le dieu célèbre adoré par son peuple.

Les découvertes antiques laissées par Imhotep, tout au long de l’histoire, ont mis en relief l’importance médicale et curative de plusieurs sites de l’Egypte tels: Helwan, Al Fayoum, le Sinaï du Sud et Safaga.

Ces lieux jouissent d’eau minérale et de sables capables de guérir plusieurs maladies comme les maladies cutanées et le rhumatisme.

L’Etat, ayant reconnu cette importance médicale et curative, a accordé un grand intérêt à ces lieux, devenus les centres curatifs les plus distingués du monde. L’Egypte a donc occupé une position distinguée sur la carte du tourisme thérapeutique, et attire tous ceux qui désirent se soigner.

Les touristes y arrivent de tous les coins du monde pour jouir du climat sain et suivre un traitement médical et naturel par de médecins spécialisés et dans des hôpitaux modernes équipés en appareils sophistiqués tout en visitant les différents sites touristiques de l’Egypte.

La cure naturelle en Egypte:
L’Egypte jouit de milliers de sources et de puits naturels contenant des eaux minérales et sulfuriques qui diffèrent dans leur profondeur, leur capacité et leur température qui varie entre 300 et 730. Les analyses des laboratoires ont confirmé que ces sources naturelles contiennent un taux élevé de soufre dépassant celui des autres sources mondiales.

L’eau minérale contient en outre plusieurs sels minéraux et quelques métaux de valeur curative tel: le sodium et des taux variés de quelques métaux fondus tels: le magnésium et le fer.

Selon les laboratoires, le taux de salinité de ces eaux naturelles s’adapte aux objectifs curatifs.

Au cours des dernières années, l’Egypte a investi les puits d’eaux naturelles potables répartis sur son territoire, de manière économique, dans le cadre du contrôle scientifique strict de la qualité et des différentes normes, à l’exemple de: la pureté de toute défectuosité, des parasites et des microbes, la consistance de l’eau et son composant chimique, c’est pourquoi plusieurs sociétés nationales et étrangères ont veillé à investir dans ce domaine.

Les sables égyptiens ne sont pas moins riches que ses eaux.

Plusieurs études ont révélé que les sables du désert égyptien contiennent des taux sûrs et garantis d’éléments radioactifs.

L’enterrement dans le sable de la totalité ou d’une partie du corps, pour des périodes déterminées favorise l’atteinte de résultats sans précédent dans la guérison de plusieurs maladies comme le rhumatisme et les maladies de la colonne vertébrale ainsi que tous les maux graves et chroniques jugées incurables par la médecine moderne.

L’Egypte jouit de plages attrayantes qui longent la Méditerranée et la mer Rouge sur 3000 km.
La mer Rouge se caractérise par ses eaux limpides, par ses récifs coraux colorés, par ses poissons rares et par ses chaînes de montagnes distinctes qui se prolongent tout au long de la mer et n’en sont séparées que par une plaine favorable à l’installation des tentes.

Les rives du golfe d’Akaba jouissent de grandes facilités pour l’exercice des divers sports maritimes.

De même, plusieurs sites du tourisme d’agrément s’étendent sur le Golfe de Suez, de Akaba et sur le littoral de la Méditerranée.

Les principaux sites du tourisme d’agrément et du tourisme des rivages en Egypte sont: Charm El Cheikh, Hurghada, Dahab, Noweibaa, Ras Sedr, Marsa Alam, Safaga, Arish, El Ein El Sokhna et le littoral Nord de la Méditerranée.


Les oasis Bahareyah
Les oasis Bahareyah font partie du gouvernorat de Guiza. Elles sont situées à 365 km au Sud-Ouest du gouvernorat de Guiza. Outre les facteurs du tourisme historique et monumental, cette région jouit de facteurs extraordinaires du tourisme thérapeutique et de la cure écologique.

Les principaux monuments des oasis maritimes sont: les tombeaux de la 26ème dynastie, le cimetière des oiseaux sacrés, les vestiges de l’arc romain de triomphe, les vestiges du temple d’Isis et les vestiges d’un temple qui date de l’époque d’Alexandre le grand.

Elles renferment également le cimetière de la vallée des momies dorées qui par sa découverte projette la lumière sur une période d’extrême importance dans l’histoire égyptienne celle du début de l’époque romaine.

Dans ce cimetière, 10 mille momies dorées ont été découvertes par le célèbre égyptologue, Dr. Zaki Hawas. D’ailleurs, 100 pièces d’or superbes et plusieurs statues dorées de dieux ont été découvertes dans la tombe du gouverneur des oasis. Les oasis Bahareyah comprennent 400 sources d’eaux minérales et sulfuriques tièdes et froides.

Les recherches effectuées par les universités égyptiennes, par les centres nationaux de recherches et par les centres scientifiques étrangers ont révélé la valeur curative de ces sources qui aident à guérir le rhumatisme et les maladies cutanées. Elles sont par conséquent devenues les principaux centres curatifs du monde en raison de leur climat sec et modéré et de leur soleil brillant toute l’année.

Les oasis maritimes jouissent d’une grande célébrité auprès des touristes du centre, de l’ouest et du nord de l’Europe. Ils visitent ces oasis pour profiter de la cure naturelle surtout dans la région du puits de Halfa dont les eaux atteignent 450ºC. de température, la région de Oyoun El Kasaa (de 30º à 40º de température), les puits romains historiques et le célèbre puit de Bechmo dont les eaux sont formées de deux sources, l’une froide et l’autre tiède.

Les établissements du tourisme de santé dans les oasis Bahareyah :
On y trouve un hôtel de très haut niveau, de 24 chambres, 50 lits, doté d’un gymnase, une piscine et un sauna, ainsi qu’un centre international spécialisé dans la cure naturelle.

Siwa
L’oasis de Siwa, située à 300 km de l’Ouest de la ville de Marsa Matrouh, occupe la première place parmi les principaux sites du tourisme thérapeutique et de la cure naturelle en Egypte et se caractérise par le calme romantique et charmant, par un climat pur, un ciel dégagé, et ar une température modérée.

La montagne de Dakrour :
Située au Sud-est de l’oasis de Siwa, cette montagne est considérée comme sacrée par les citoyens. Ils y organisent une cérémonie annuelle, au mois d’octobre, après les moissons. Cette cérémonie dure trois jours et tous les citoyens y participent.

Depuis longtemps, les citoyens ont reconnu la valeur curative de cette montagne qui aide au traitement du rhumatisme, des maux des articulations et de la faiblesse générale. Ce traitement est effectué par de grands curistes de la sablothérapie de corps est enterré dans le sable pour des périodes variant entre un quart d’heure et une demie heure par jour, à des heures fixes, pendant deux semaines et durant l’été.

Par la célébrité en ce genre thérapie, la montagne de Dakrour est devenue un endroit connu et régulièrement fréquenté par les Egyptiens, les Arabes et les étrangers qui désirent y être soignés.

Les sources chaudes :

L’oasis de Siwa est riche en sources d’eau minérale qui aide à guérir plusieurs maladies tels : le psoriasis, les maladies de l’appareil digestif et le rhumatisme.

La plus célèbre source est celle du puits de kégar dont les eaux atteignent 67ºC. et qui contiennent plusieurs éléments minéraux et sulfuriques semblables à ceux de la célèbre région tchèque Karbau Vivari. Cette région qui assure une cure naturelle, est un endroit fréquenté par les touristes de tous les coins du monde.


L’Oasis de Farafra

Le puits No.6 :

Ce puits profond et naturel est situé à 6 km de l’ouest de Farafra. La température de ses eaux reste de 24ºC. pendant toute l’année. A proximité de ce puits, un village touristique a été créé renfermant un restaurant, une cafétéria, une piscine et des espaces verts.

La région comprend ainsi tous les facteurs du tourisme naturel et environnemental. On y trouve également le désert blanc, de grande célébrité mondiale, et visité continuellement par les touristes venant de tous les coins du monde.

Ce désert relie l’oasis de Farafra aux autres oasis et à la vallée du Nil par un réseau de moyens de transport terrestres.

Les plantes naturelles et médicales :
L’oasis d’Al Wadi Al Gadid jouit d’une collection extraordinaire de plantes et d’herbes sauvages utiles et favorables à la guérison de quelques maladies. Parmi ces plantes figurent:

l’hibiscus et la menthe. Ces plantes sont utilisées dans le traitement du rhumatisme et les maladies de l’appareil digestif, ainsi que toutes les formes de colique.

Al Eglig:
On désigne par ce nom, un genre particulier de datte qui aide au traitement du diabète.

La coloquinte :
C’est une plante amère utilisée dans le traitement du rhumatisme. Il suffit de couper en deux morceaux le fruit qui, chauffé, est placé chaud sur la partie souffrante.


Hurghada
C’est la capitale du gouvernorat située à 295 km du sud de la ville de Suez. Ses richesses naturelles, sont des facteurs de la cure naturelle, et la transforment en principal site touristique égyptien.

A Hurghada, on recourt au traitement des maladies par l’eau maritime, l’argile des récifs coraux, les rayons du soleil, les sables riches en minéraux et l’argile composée de poussières des mines.

Hurghada abrite plusieurs hôtels et sites touristiques favorables aux différents niveaux.

Le centre d’Anna Aslane pour la cure naturelle à Hurghada :
Le centre d’Anna Aslane pour la cure naturelle a été créé en 1949 à la suite du succès formidable de la méthode curative suivie par la célèbre médecin et savante Anna Aslane.

Ses recherches, sur la maladie chronique du rhumatisme, ont démontré l’influence positive de la matière (H3). Fn 1956, Aslane a présenté une nouvelle méthode pour le traitement de la maladie.

La célébrité d’Anna Aslane s’est propagée dans le monde entier grâce à son succès dans le traitement des maladies séniles. Elue comme chef de l’institut national des recherches des maladies séniles à Bucarest, elle s’adonna à la création et à l’évolution du médicament (H3). Sa méthode curative est connue comme thérapie d’Anne Aslane ou (Aslane therapy).

Elle a reçu plusieurs prix et a été honorée dans plusieurs instances mondiales et internationales.


La méthode curative suivie au centre :
Le malade est soumis à un examen médical complet (examen clinique, analyse du sang, examen de la résistance et fonctions rénales et hépatiques).

Les maladies traitées dans le centre:
- La prévention de la faiblesse des membres qui résulte de la vieillesse.
- La dépression et l’ostéite.
- Le Parkinson.
- L’insomnie.
- Les symptômes de la ménopause.
- L’oblitération artérielle.

SAFAGA
Safaga se caractérise par plusieurs facteurs qui lui permettent de devenir le lieu le plus favorable au traitement du psoriasis. Ses côtes sont entourées de hautes montagnes, susceptibles d’assurer la protection contre le vent et les tempêtes de sable.

Son climat est, par conséquent, pur et saturé de rayons ultraviolets, indispensables au traitement du psoriasis. La plage de cette région revêt l’aspect d’une baie aux eaux tranquilles qui reflètent les rayons violets à la surface tout comme le rétroviseur.

Le taux de salinité de l’eau est 35%. Ce taux est élevé par rapport à celui des autres mers, vu la densité des récifs coraux qui rehaussent, à leur tour, la densité de l’eau. L’intensité des rayons ultraviolets est très effective dans cette région.

Le sable noir :
L’analyse du sable de Safaga a démontré qu’il contient des matières radioactives (l’uranium, et le potassium). Ils renferment également la majorité des métaux fondus et un taux élevé de sels d’or qui aident au traitement du rhumatisme, de l’arthrite chronique et sévère, de l’osmose articulaire et des maladies cutanées résultant du rhumatisme.

Pourquoi Safaga ?
Le soleil rayonnant pendant toute l’année privilégie Safaga par rapport aux autres régions, privées du soleil en automne et en hiver. Les personnes souffrant de maladies cardiaques, hépatiques et rénales, de tuberculose, de tumeurs malignes, d’artériosclérose, d’hypertension, d’épilepsie et de maladies nerveuses, évitent la visite des régions situées au dessous du niveau de la mer à cause de l’influence nuisible de ces régions sur leur santé.
Par contre, le climat de Safaga exerce une grande influence positive sur la santé de ces patients. Ils peuvent, par conséquent, y résider et jouir de sa nature fascinante et de ses facteurs curatifs. L’eau de Safaga contient un faible taux de brome qui cause l’allergie de la peau.

Le village de Mina assure un tourisme d’agrément aussi bien qu’un tourisme thérapeutique
Ce village se trouve dans un lieu exceptionnel et fascinant. Son climat sec, ses sables dorés et son eau pure sont de caractéristiques exceptionnelles qui lui permettent d’être un lieu idéal au tourisme d’agrément et au tourisme thérapeutique.

En 1999, le centre curatif et sportif de Karlau Vivari a été créé dans ce village en coopération avec la cure thermale de Karlau Vivari de la république tchèque (une des plus célèbres du monde). Ce centre grand de 800m² est entouré d’une superficie verdoyante de 1000m².

Il comprend une salle de réception, des chambres d’auscultation et de services médicaux, des vestiaires, deux unités de massage dans l’eau, deux piscines, deux bains de vapeur, ainsi que des chambres d’électrothérapie, un gymnase et des chambres de massage. Le centre est dirigé par un groupe d’experts mondiaux très expérimentés et de haute compétence.

Le centre comprend les thérapies suivantes :
L’électrothérapie, la balnéothérapie et le massage, la thérapie naturelle par la respiration de l’Oxygène, la thérapie au moyen de la paraffine, le traitement des maladies séniles, des maladies de l’appareil digestif ainsi que les auscultations médicales et des laboratoires souvent modernisés pour s’harmoniser avec tout ce qui est nouveau dans le domaine des sciences médicales.

Pour satisfaire les amateurs des différents genres de tourisme, le village renferme 301 chambres hôtelières, des chambres distinguées et des suites qui donnent toutes sur la mer. Ces chambres sont à deux lits, climatisées et munies d’un téléphone, d’un réfrigérateur et d’une télévision connectée aux satellites.

D’autre part, le village offre des services distingués pour satisfaire les goûts et les différents hobbies de tous les âges, ainsi que les amateurs du sport maritime. On y trouve également un centre mondial de plongée, équipé de dispositifs très sophistiqués, un centre de haut niveau pour le sport de la voile, la pêche et les voyages organisés pour visiter les îles proches du village au moyen de la célèbre navette à fond vitré.

Les activités sportives exercées au village :
Le village comprend: une piscine, une unité de (Jacuzzi), des terrains de tennis, de basket, de volley ball, de handball, de fastball, de ping-pong, en plus de jeux variés, des bateaux, des bicyclettes, des voyages en safari, un gymnase et un bain de vapeur. Pour les enfants, il existe plusieurs moyens d’agrément, un jardin et un large jeu d’échecs.

On y retrouve un marché commercial qui renferme des magasines variés pour satisfaire tous les besoins des touristes, un centre de communications et de télécommunications, une salle de conférences et des services bancaires. Des restaurants, des cafétérias, des bars et une discothèque.

Le Sinaï
La ville du Sinaï est riche en sources d’eau chaude, comme le bain de pharaon et les bains de Moïse, importants sur le plan historique et curatif en raison de leurs eaux sulfuriques. De climat modéré, elle représente un lieu exceptionnel sur la rive du golfe de Suez et revêt un caractère sacré surtout pour les adeptes des trois Révélations.

Les bains de pharaon :
Situés sur le golfe du Suez, les bains de pharaon se trouvent à 250 km du Caire. Il s’agit de sources d’eau sulfurique chaude, dont la température atteint 27ºC, qui coulent de la montagne du bain de pharaon à une vitesse de 3000 m2/ jour, pour former un bassin. Ils longent le rivage de la mer sur une longueur de 1000 m et se mêlent aux eaux de la mer.
Ces bains sont enclos dans une grotte en pierre taillée au haut de la montagne pour former un sauna naturel en vertu de la chaleur qui s’en dégage.

L’analyse des particularités chimiques, bactériologiques et naturelles de l’eau de ces sources a prouvé son excellente efficacité dans le traitement du rhumatisme, des maladies de l’appareil digestif, des maladies rénales, de l’allergie des poumons, des maladies hépatiques, des maladies cutanées et des accidents sportifs. Elles sont de grande valeur dans le domaine de la cosmétologie.

L’eau de ces sources contient le plus haut taux de soufre sur le plan mondial. Ces facteurs extraordinaires de la région ont incité les responsables à créer un centre touristique, baptisé “la cure naturelle des bains de pharaon”.

Unique en son genre, cette cure, encore sous création, sera la première en Egypte et au Moyen-Orient. Elle rassemble le tourisme curatif au tourisme d’agrément et au tourisme sportif.

Modes du traitement exercés dans le centre :
- Le traitement par la thalassothérapie, la gymnastique et le massage.

Related Stories

Les plus visités

From To