04 décembre 2020 01:25

L'opéra égyptienne

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Le centre culturel national connu sous le nom de la maison de l’Opéra égyptienne est l’un des principaux phares culturels en Egypte depuis sa création en 1988. Il présente les arts raffinés et les différentes activités innovatrices à des prix symboliques [dans la plupart du temps] dans le but d’attirer les masses.

Il veille également à présenter des arts variés, la chanson, la musique en plus de l’Opéra pour réaliser l’interaction avec les larges classes de la société. L’Opéra est donc devenue accessible à toutes les classes et surtout à la jeunesse.

Ce grand édifice culturel inauguré le 10 octobre 1988, est le substitut de l’ancienne opéra égyptien ne construite par le Khédive Ismail en 1869 puis incendiée le 28 octobre 1971 après avoir été un phare culturel pendant 102 années.

L’ancienne opéra avait été construite dans la période de plein épanouissement de l’époque du Khédive Ismail .

Le Khédive avait donné l’ordre de la construire dans le quartier d’Ezbékéya, au centre du Caire, à l’occasion de l’inauguration du Canal de Suez. Un grand nombre de rois et de reines d’Europe avaient été invités à la cérémonie d’inauguration. Les deux ingénieurs italiens Aroscani et Ross avaient mis la conception de l’Opéra.

Le Khédive désirait inaugurer la maison de l’Opéra par l’opéra égyptienne "Aïda" dont la musique fut composée par le grand artiste et compositeur italien Verdi. Mais les circonstances n’ont pas permis sa présentation et l’Opéra Rigoletto l’a remplacée.

L’impératrice Eugènie, épouse de l’empereur Napoléon III, le roi d’Autriche, le prince héritier de Prusse assistèrent à l’inauguration.

L’opéra pouvait accueillir 850 personnes. Des loges étaient consacrées aux personnalités importantes. L’Opéra était caractérisée par la somptuosité et la majesté.

Le centre culturel national coopère avec d’autres autorités culturelles pour que la nouvelle Opéra performe son rôle culturel et éducationnel en harmonisant leurs activités pour atteindre la performance idéale.

Parmi ces organismes figurent l’Académie des arts et l’Organisme de la culture des masses. 
Le centre culturel remplit son activité à travers :

1. Le grand théâtre : 
C’est un théâtre consacré à la présentation de grands spectacles, et des ballets égyptiens et mondiaux. Il a été sécurisé contre les incendies et assimile 1200 sièges. 
2. Le petit théâtre : 
Il est consacré aux petits spectacles, aux soirées culturelles, et aux colloques. Il assimile 500 sièges. 
3. Le théâtre découvert ou en plein air : 
Les spectacles d’été et de la jeunesse y sont présentés. De 600 sièges de capacité, il a accueilli plusieurs spectacles locaux et mondiaux. 
4. Les spectacles à l’étranger : 
L’administration du centre s’intéresse à présenter des spectacles à l’étranger aux fins de divulguer l’art égyptien raffiné et en raison de sa conviction que la mondialité peut être atteinte par l’approfondissement local. Le centre coopère avec le ministère de la jeunesse pour la tenue de fêtes dans les gouvernorats. 
5. Publications du centre : 
Les publications du centre sont distinguées et expriment son objectif et son activité. Ceci outre les traductions des plus célèbres opéras mondiales [Carmen- La Traviata-Aida]. Le centre veille à publier son programme annuel pour qu’il soit à la portée des gens. Il dispose également d’une revue intitulée "la Revue de l’Opèra" qui se charge de présenter l’activité artistique de l’Opéra. 
6. Festivals du centre culturel national : 
Le centre organise plusieurs festivals annuels dont le plus important est le festival de la musique arabe annuel. Le centre participe également au moyen de ses troupes à l’inauguration de plusieurs autres festivals artistiques. 
7. Activité de la salle des arts plastiques : 
Des expositions artistiques collectives et individuelles d’artistes plastiques égyptiens et mondiaux y sont tenues dans le but de propager et de se conformer avec le mouvement artistique mondial. 
8. Musée de l’Opéra égyptien : 
Le musée a été créé pour être une encyclopédie artistique visible où sont enregistrés l’histoire de l’opéra, les œuvres artistiques, les acteurs de ces œuvres depuis sa création et jusqu’à présent. Deux ailes du muse ont été consacrées dans le musée, l’une à l’époque de l’ancienne Opéra du Khédive jusqu’à son incendie l’autre à la nouvelle Opéra. Le musée, enrichi, est devenu un site de visite aux touristes et à ceux qui s’intéressent à la culture et à l’art. 
9. Bibliothèque de l’Opéra : 
Elle comprend des livres en langue arabe et étrangères et portant sur les divers domaines, ainsi que sur la majorité des opéras présentées, sur plusieurs compositions musicales, et sur des compositeurs égyptiens et étrangers. La bibliothèque met ses possessions à la disposition des chercheurs et des étudiants.

Related Stories

Les plus visités

From To