04 décembre 2020 01:23

Le Ballet en Egypte

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Selon l’histoire, les pharaons avaient été les premiers à introduire le ballet qui raconte, par des mouvements rythmés, des contes et des  drames.

Les dessins de la 5ème dynastie et du Moyen Empire de la tombe de Beni Hassan reproduisent des danseurs qui dansent à pas rythmés. Même dans les gravures qui présentent les victoires militaires, les danses rythmées figurent et sont interprétées par de belles danseuses.

Pour les anciens Egyptiens la danse avait été le meilleur moyen d’exprimer leur chagrin ou leur joie.

Le Ballet moderne : 
Au début des années 60 du 20ème siècle, plusieurs troupes artistiques ont été créées et précisément, celle du ballet du Caire en 1966 dont le premier spectacle avait été celui de "la fontaine de Bakhsh Saray" réalisé à l’époque, par Leonid Laburoski, directeur du Grand théâtre Boulshoi de Moscou.

Il était nécessaire que le ballet égyptien recherche son identité et une personnalité distinguée qui le relie à ses origines. Effectivement une nouvelle ligne contemporaine commença à prendre naissance dans les activités de la troupe grâce à des metteurs en scène et à des chorégraphes égyptiens dont le célèbre Atteya Charara qui avait composé la musique du Ballet « Pas égyptiens » suivi du Ballet « le Nil » présenté à l’Opéra en 1990, dont la musique a été composée par « Omar Khayrat ».

La troupe a également participé à la grande opéra « Aida » présentée aux pyramides et à Louxor. Depuis 1972 la troupe du ballet du Caire commença des tournées, à Moscou, à Leningrad, en Bulgarie, en France et en Tunisie.

En 1991 la troupe du ballet du Caire s’est intégrée à l’Opéra où elle présentait  régulièrement des spectacles, ainsi que dans plusieurs capitales arabes et mondiales.

La troupe aspirait parvenir à la mondialité, c’est pourquoi, les spectacles qu’elle présentait étaient aussi bien égyptiens que mondiaux à l’exemple de "Roméo et Juliette" et « Don Quichotte ». 
 

Related Stories

Les plus visités

From To