09 février 2023 12:05

Jacob Sanoua 1839-1912

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Un des premiers fondateurs du théâtre égyptien en dépit de la seconde moitié du 19ème siècle. 
Jacob Sanoua est né en 1839, il avait le privilège de prendre connaissance a des diverses cultures, et il a excellé plusieurs langues et la musique, le dessin, et la danse.

Jacob Sanoua a voyagé en Italie pour étudier l’art et la littérature en 1853 et il a retourné en 1855. 
Jacob Sanoua a fondé plusieurs journaux et a écrit plusieurs pièces de théâtres dont la plupart ont disparu, citons : l’homme avec les lunettes bleues, homme avec le sifflet, le patrimoine égyptien, le monde islamique, et la bavarde égyptienne dont la plupart ils critiquaient la politique égyptienne dans cette période.

Jacob Sanoua a fondé son propre troupe théâtrale pour présenter ces chefs-d’œuvre, et les a entraîner lui-même, ce qui lui aida ces études académiques de l’art et des langues, et sa connaissance des chefs d’œuvre des écrivains théâtrale avec leur propre langue et surtout Molière, Goldini et Shridan ; et sa participation dans plusieurs présentations théâtrales des troupes privées européennes,

Jacob Sanoua a accommodé lui et ces amis le climat convenable pour sa troupe afin qu’il puisse présenter ces pièces théâtrales sur le théâtre de «El Azbakeya », et il a réalisé un grand succès, au point le Khédive Ismail lui a demandé de présenter ces pièces théâtrales dans le Palais, et lui nomma : Molière de l’Egypte.

Les femmes ont adhéré à la troupe Sanoua et ont apparu pour la première fois sur le  théâtre égyptien.

Sanoua a présenté ces pièces de théâtre pour deux années dans le palais jusqu’à qu’il a présenté sa pièce de théâtre «La patrie et la liberté dont il se moquait des corruptions du palais, poussé par la colère le Khédive lui ferma son théâtre puis lui exila en France.

Sanoua a écrit un grand nombre de pièces théâtrales qui critiquent la société dans un cadre comique, dont il critiquait les inconvénients de la société égyptienne, citons : Abou Rida et le bonheur, où il représente l’amour romantique d’un style ironique et encore il a traité les sujets de l’amour et du mariage dans des autres pièces théâtrales comme : Le malade, La bourse de l’Egypte, La princesse Alexandrine, et enfin L’amitié.


Related Stories

Les plus visités

From To