25 mai 2022 07:02

Communiqué du ministère de l’intérieur

lundi، 14 mars 2016 - 10:10

Les « Frères musulmans » sont responsables de l’assassinat de l’ex-procureur général 

 Dans le cadre des efforts poursuivis du ministère de l'Intérieur et ses divers secteurs pour assurer la sécurité et de la stabilité et pour détecter les complots terroristes visant à déstabiliser la sécurité et la stabilité du pays et à fragiliser les acquis dernièrement réalisés...le secteur de la sécurité nationale a récemment réussi à détecter un complot dirigé par les éléments « Frères » refugiés à l'Etat de la Turquie, notamment Yehia Al-Sayed Ibrahim Moussa, en coordination avec les éléments du mouvement Hamas palestinien, à travers la formation d'un groupe armé à dispersion parmi les éléments des « Frères » en mouvement dans la sphère intérieure et leur préparation psychologiquement et militairement à l’escalade de l’action armée, à l'assassinat de certains symboles de l'Etat et au ciblage de ses institutions vitales par des saigner attentats, à des intervalles espacées, dans le but de créer le chaos et d’épuiser économiquement l’Etat.

Dans le cadre de ce plan (l'assassinat de l'ex-procureur général – le plan de mise en œuvre d'autres opérations hostiles envisagées), diviser les éléments d’exécution en plusieurs lignes selon les exigences de l'action armée, comme suit:

• Dépêcher quelques éléments vers la Bande de Gaza pour les préparer (militairement – et en formation) dans le domaine de détection et de tracée des plans d’assassinat.

• Attribuer d’autres fonctions d’organisation à certains éléments pour fournir le soutien logistique (financier – véhicules – matières explosives).

• Former un certain nombre d'éléments à fabriquer de charges explosives avancées, des opérations de détection, et de collecte d’informations et de les évaluer avant de réaliser l’attentat terroriste.

- Ces derniers temps, de nombreux éléments impliqués dans l’exécution du plan furent arrêtés, dont (48) dans huit gouvernorats (Le Caire - Gizeh - Sharkieh - Ismaïlia - Assouan - Nord Sinaï - Qena - Mer Rouge)...on a trouvé en leur possession de nombreux saisis importants, notamment trois voitures piégées du modèle Honda Axel (2) Gizeh – (1) au Fayoum), outre un entrepôt d'armes et d'explosifs à Sharkieh, quelques appartements (qui servaient de refuge – de formation –de fabrication) et un nombre d'ordinateurs contenant leur carte mémoire contenant des plans organisationnels, de détection de cibles vitales, des armes automatiques et leurs munitions.

- Les opérations d'enquête sur ces arrêtés ont affirmé leur appartenance à la mouvance des « Frères » terroriste, leur engagement aux comités de l’action spécifique et l’implication de certains d’eux à mener des actes terroristes dans leurs gouvernorats (tentative de cibler un poste sécuritaire à Abou Kébir à Sharkieh avec une voiture piégée et contre certains services publics au gouvernorat - la plantation d'une charge explosive à l'intérieur du poste de police de l’Ezbekieh ).

- Dans ce contexte, on a découvert les circonstances de l'assassinat du martyr Hisham Barakat (l’ex-procureur général) comme suit:

• Un certain nombre d’arrêtés, à leur tête (Mahmoud Al-Ahmadi Abdul-Rahman Ali - Aboul-Qassim Ahmed Ali Yusuf - Ahmad Gamal Mahmoud Hegazi) sont impliqués dans l’exécution de l'assassinat suite à un plan préparé par les dirigeants de la mouvance à l'étranger et avec la participation de certains éléments du mouvement Hamas palestinien (préparation - Formation)… après avoir détecté le procureur, ses mouvements et ses déplacements, suivis d'une évaluation des résultats. Ils les ont envoyés aux dirigeants en fuite à l’étranger et à certains éléments du Hamas qui avaient mis le scenario de la mise en œuvre de l'attentat.

• (5) éléments auteurs de l'attentat se sont infiltrés vers la Bande de Gaza, avec l'aide de certains éléments bédouins dans le nord du Sinaï, pour subir la formation militaire avancée et la fabrication d'explosifs, par le biais de (6) éléments du Hamas.

• Traiter les matériaux utilisés à la fabrication de la charge explosive destinée à la tentative contre une ferme relevant du district de la police de Hehia au gouvernorat de Sharkieh, les transporter dans un appartement à Sheikh Zayed, à 6 Octobre dans le gouvernorat de Gizeh, pour y fabriquer la charge explosive (un baril de 80 kg d’ammonium : les criminels ont sollicité, sur Internet, l’aide de quelques éléments du Hamas pour définir le matériau utilisé sur l'Internet), puis l’ont placée dans la véhicule utilisée dans la mise en œuvre (du modèle Esperanza), achetée au marché de voitures à Nasr City…et l’ont fait exploser en utilisant un dispositif de télécommande.

• Les éléments impliqués dans l'attentat en ont poursuivi l’exécution le 28 Juin, 2015, sauf que le changement du trajet du martyr fit reporter l’attentat au lendemain, le 29/06/2015.

• Les arrêtés ont affirmé la communication avant et pendant l’exécution de l'attentat avec l'un des éléments en fuite à l'étranger et un élément du Hamas (allias/ Abou Omar) à travers le réseau international d'information, dans le contexte de s’assurer des mesures de la mise en œuvre de l’attentat.

- Des plans des éléments désignés furent avortés de mener certaines grands opérations, avec la bénédiction des dirigeants de la mouvance internationale des « Frères musulmans » et du Hamas, après avoir préparé effectivement l’exécution, notamment la tentative d'assassiner des personnalités importantes et publiques et d’agresser certaines ambassades.

-  Suite au succès des efforts sécuritaire pour découvrir ce plan et arrêter ses éléments, les dirigeants en fuite en Turquie ont chargé le restant de leurs cadres impliqués de se faufiler hors du pays vers l'Etat du Soudan, vu leur lien avec certains passeurs dans le désert du sud.  Le traitement immédiat avec ces informations ont mené à arrêter beaucoup d'entre eux en sus des passeurs.

- Les procédures furent légiférées envers les éléments et les saisis : armes, munitions et voitures piégées, et leur comparution au Parquet compétent. La poursuite des éléments impliqués en fuite pour les arrêter est en cours.

- Le ministère de l'Intérieur confirme l’intention de poursuivre les efforts pour assurer le front intérieur contre tous les plans des organisations suspectes des mouvances terroristes, toute appartenance comprise, qui œuvrent à saper la marche de progrès et de développement.

Related Stories

Les plus visités

From To