28 juin 2022 07:37

27e sommet de l'Union africaine

mercredi، 13 juillet 2016 - 05:20

La République du Rwanda accueillera, du 10 au 18 juillet 2016, la 27e Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union africaine (UA) sous le thème : « 2016 : Année africaine des droits de l'homme, avec un accent particulier sur les droits des femmes ». La ville de Kigali, capitale du Rwanda, a fait peau neuve grâce au Centre de conférence de Kigali (KCC) nouvellement construit.

 Les principales rues de la capitale, haute en couleurs, exhibent des interprétations décoratives et visuelles du Sommet, avec des messages pour populariser la vision de l'Union africaine et de son Agenda de développement 2063. Le coup d'envoi officiel du Sommet est prévu le 10 juillet 2016 avec la 32e Session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) au KCC.

Les ambassadeurs des États membres de l'Union africaine, qui constituent le COREP, examineront les points à l'ordre du jour en préparation du 27e Sommet de l'UA. La 29e Session ordinaire du Conseil exécutif débute le 13 juillet 2016.

Les Ministres des Affaires étrangères et d'autres ministres ou autorités désignés par les gouvernements des pays membres examineront les différents rapports des réunions ministérielles des Comités techniques spécialisés, organisées par la Commission de l'Union africaine au cours des six derniers mois.

La 27e Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union africaine est prévue les 17 et 18 juillet 2016, en présence de S.E. Dr Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l'Union africaine ; de S.E. M. Erastus Mwencha, Vice-président de la Commission de l'Union africaine, et des huit Commissaires de l'Union africaine.

Lors du Sommet est prévu le lancement du passeport de l'Union africaine, un des projets phares de l'Agenda 2063 de l'Afrique, dont l'objectif est de faciliter la libre circulation des personnes, des biens et des services sur le continent, favorisant ainsi le commerce intra africain, l'intégration et le développement socio-économique. Cette initiative comme étant symbolique et significative, la qualifiant d'une « étape résolue vers l'objectif de créer une Afrique forte, prospère et intégrée, dirigée par ses propres citoyens et capable d'assumer la place qui lui revient sur l'échiquier international ».
 Les Aspirations 2 et 7 de l'Agenda 2063 respectivement envisagent une Afrique « intégrée » et « unie » et l'introduction de ce passeport africain commun représente un effort vers la réalisation de cette intégration et de cette unité sur le continent.

Il est prévu que l'émission du passeport de l'Union africaine ouvre la voie à l'adoption et la ratification par les États membres des protocoles et des législations nécessaires à la délivrance du passeport africain tant attendu.

La protection des femmes et le droit des minorités, la succession à la tête de la commission africaine de Nkosazana Zuma, la lutte contre le terrorisme, la crise burundaise, et la mise en place d'un passeport africain constituent les principaux axes qui seront débattus par les Chefs d'Etat et de gouvernements africains qui se réuniront à Kigali

Related Stories

Les plus visités

From To