04 décembre 2020 01:35

Sarwat Abbaza

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Sarwat Abbaza


Né le 15/7/1927 au Gouvernorat Al Sharkia. En 1950 il obtint sa licence en droit de l’université du Caire. Il est le descendant d’une famille littéraire qui présenta à la littérature arabe de grands écrivains dont son père Dessouki Abbaza et ses oncles le poète Aziz Abbaza et le grand écrivain Fekry Abbaza. A l’âge de 16 ans il commença à écrire de petits contes, et des feuilletons à la radio . Il écrivit ensuite des romans dont le premier fut historique [le fils de Amar] que le ministère de l’éducation et de l’enseignement a décidé de l’insérer au programme scolaire. Il écrivit une pièce de théâtre intitulée « la vie est pour nous ».

En 1959, il obtint le prix d’encouragement de l’Etat pour son roman « le vagabond » qui met en relief les valeurs et les vices : le mal, le bien, l’amour, la cupidité. Il rédigea plus de 40 feuilletons à la radio , 40 contes et 27 romans.

Ses œuvres litteraires les plus importantes sont : Le soleil se lèvera toujours , Le brouillard, Un peu de peur, Des racines dans l’air , Des temps illusoires, Un palais sur le Nil , Les rêves de midi , Une lueur dans les nuages .

Il fut nommé chef de la section littéraire et culturelle du journal Al Ahram, et membre, puis secrétaire du conseil consultatif.

Les médailles et décorations qui lui ont été décernées
- La médaille des sciences et des arts de première classe.
- La médaille de mérite de première classe.
- La médaille d’estime en 1923

Related Stories

Les plus visités

From To