04 décembre 2020 01:12

Abbas El Akkad

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Abbas El Akkad

Né le 28/6/1889 à Assouan. En dépit de son génie exceptionnel, il n’a obtenu que le certificat des études primaires.

Ses chefs-d’œuvre:

Sa théorie poétique est basée sur la sincérité, la réalisation de l’harmonie organique, l’art de s’exprimer, l’intérêt à l’esprit et à la pensée, en plus du cœur et de l’affection.

Sa production poétique commença avant la première guerre mondiale par le recueil, “La chaleur de midi”, “l’Inspiration des Arbeïns”, “le Cadeau du Rossignol”, “le Vagabond”.

Pendant cinquante ans, il composa dix recueils.

Al-Akkad prêta une grande attention à la poésie d’Ibn El Roumi sur lequel il écrivit un grand livre. Il rédigea la biographie de quelques grandes personnalités de l’Islam en retraçant les caractéristiques de chaque personne comme dans les “génies” et dans son seul roman intitulé “Sara”.

Il rédigea 8 livres ayant trait à la doctrine islamique dont “La philosophie du Coran”, “La démocratie dans l’Islam”, “L’Islam au XXème siècle”, “Au levée de l’aube”, “La pensée est un devoir islamique”, outre “Le génie de Omar”, “Le génie de Mohamed”, “Le génie de Khaled” et les éditoriaux politiques de certains journaux comme “Al Balagh”, “Al Guéhad”.

Al-Akkad fut l’un des écrivains du mouvement politique de 1919.

En 1936, il écrivit la biographie du leader Saad Zaghloul où il a exposé les caractères et les mœurs des Egyptiens.

Les livres d’Al-Akkad ne manquent pas de comédie comme la 1ère partie de son recueil “Entre Mohamed et Azouz”, et le poème de “L’anniversaire de la chienne Flora”.

Ses articles politiques n’étaient pas dénués de sarcasme dont “Alouba déteste les crapules” et “Avec une main de soie et un bras de fer”. Il fut élu pour le mandat du conseil des députés et fut nommé deux fois au parlement.

Il fut l’un des membres de l’Académie de langue arabe au Caire, à Damas et à Bagdad.

Plusieurs médailles et prix lui ont été décernés dont le prix d’Estime en 1960.
Il fut éteint en 12/3/1964.

Au début de sa vie, il était fonctionnaire à l’Organisme des voies ferrées, puis au ministère des “ Waqf” au Caire. Il s’est ensuite adonné à la presse et à la composition.

Il a appris la langue anglaise, le français et l’allemand. C’est à l’âge de 20 ans qu’il commença à composer des poèmes, Il s’est distingué par ses grandes connaissances dans tous les domaines.
Sa maison a été transformée en salon littéraire, visitée par les intellectuels et les écrivains.

Related Stories

Les plus visités

From To