20 septembre 2021 02:26

Allocution de Sameh Shoukri devant la séance inaugurale du conseil de la Ligue Arabe

jeudi، 30 mars 2017 - 11:56

Dans une allocution devant la séance inaugurale du conseil de la Ligue Arabe au niveau des ministres arabes des Affaires étrangères dans la région de la Mer Morte en prévision du 28e sommet arabe, M. Shoukri a souligné l'importance pour les Arabes d'adopter une position ferme face à toute ingérence régionale ou internationale dans leurs affaires.
  

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukri a confirmé l'engagement par l'Egypte à l'action arabe commune de manière à ne permettre aucune ingérence étrangère.     

Il a ajouté "le sommet arabe se tient à un moment décisif à la lumière des défis auxquels se heurte la nation".         

Il nous incombe, a-t-il dit, de n'épargner aucun effort pour unifier le rang arabe; surtout que la région fait face à des dangers sans précédent aux niveaux du terrorisme, des conflits ethno-confessionnels et des ingérences étrangères.

Le chef de la diplomatie a jugé impératif le déploiement des efforts à cette phase difficile et la confirmation des constantes de l'action arabe commune, notamment le soutien de la sécurité et la stabilité des pays arabes et l'affrontement des ingérences étrangères.      

"Le terrorisme constitue une menace contre la présence nationale arabe et il faut l'affronter par une guerre sans merci à l'aide de tous les moyens militaires et sécuritaires disponibles", a-t-il dit, affirmant l'importance d'éradiquer le terrorisme et d'adopter une position ferme face aux parrains des mouvances terroristes.

Le ministre a valorisé le rôle des institutions religieuses arabes, notamment al-Azhar dans la lutte contre la pensée extrémiste des mouvances terroristes, tout en jetant la lumière sur la grande responsabilité des intellectuels, enseignants et cadres médiatiques d'enraciner la culture de citoyenneté.       

M. Shoukri a indiqué que l'Egypte avait participé et poursuivrait le soutien des efforts internationaux visant le règlement de la crise syrienne partant de ses responsabilités historique et nationale.     

D'autre part, il a souligné que les Libyens avaient pu, à l'aide de l'ONU, des forces internationales et régionales, notamment l'Egypte, parvenir en 2015 à un accord politique dans la ville d'el-Skhirat au Maroc.

Related Stories

Les plus visités

From To