07 mai 2021 12:35

Les monuments pharaoniques du Fayoum

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00



El Fayoum faisait partie de la Haute Egypte et avait pour capitale Ahnassia. Elle a connu un grand épanouissement sous les époques pharaoniques.On y a découvert beaucoup de vestiges qui prouvent sa place éminente. Parmi ces vestiges figurent :
La région de Guerga :
On y retrouve un cimetière qui date de l’époque pré-dynastique et des vestiges de la 1ère et la 2ème dynastie. La région renferme un cimetière qui remonte à ces deux dynasties, une grande mastaba qui date de la première dynastie, à façade en briques et des petites tombes de cette même dynastie.

La pyramide de Silla :
Située sur la rive-est de la dépression du Fayoum, face au village Al-Roubiatt, la pyramide n’a pas été totalement découverte. Elle diffère dans son aspect des pyramides traditionnelles. Elle est construite sur une colline et date de la 3ème dynastie.

Le temple de Kasr El Sangha
Situé à 8 Km au nord du lac Karoun, le temple est en pierre calcaire et sablonneuse. Le palais comprend 7 kiosques de 180m2 chacun de superficie.
Au sud du palais se trouve un cimetière qui date du Moyen Empire.

La région de Kiman Farés, « Arsinoé Sehidt »
C’est l’ancienne ville du Fayoum, fondée sous la 5ème dynastie. Elle s’est épanouie dans la 12ème dynastie. Le roi Amenemhat III y a bâti le temple du dieu Set et l’a surnommée Sciât puis Arsinoé du nom de sa femme. Elle est située à l’intérieur de la ville actuelle du Fayoum, dans le quartier de l’université. Elle s’étendait sur 220 feddans.
Au nord de la ville, se trouve le principal temple qui date du Moyen Empire. On y a découvert une statue de Amenemhat III en granit noir, du papyrus, des pièces de monnaie en bronze, et des statues en terre cuite. L’organisme des antiquités a recensé ces vestiges et les a grillagés.

L’obélisque de Senousert : 
C’est une colonne verticale en granit, de 13 m de hauteur, dont le sommet rond est aménagé pour être couvert d’un chapiteau ou d’une statue du roi  «Senousert I» de la 12ème dynastie, pour célébrer la transformation du Fayoum en terrain agricole. Cet obélisque a été transporté  en 1972, de sa place initiale au village Abguigue à l’entrée de la ville du Fayoum.

La pyramide de Hawara
Située dans le village de Hawara à 9 km du sud-est de la ville du Fayoum, la pyramide a été construite en brique crue et revêtue de l’extérieur par des pierres calcaires. La pyramide est de 58 m de hauteur et la longueur de chaque côté est de 100 m.
L’archéologue Pétri a réussi en 1889 à entrer dans la pyramide et il est parvenu à la chambre de l’enterrement, qui était formée d’une énorme roche de quartz de 110 tonnes et qui n’avait pas de porte.
Les pilleurs des tombes y avaient pénétré à travers une ouverture dans le plafond et avaient réussi à s’emparer des trésors cachés dans la pyramide. Le roi Amenhotep III de la 12ème dynastie l’avait construite. Dans la région qui entoure cette pyramide, se trouvent quelques vestiges dont la tombe de la princesse Nefro-Ptah, des décombres du palais du Labyrinthe, et des cimetières datant d’une époque tardive où l’on a découvert les célèbres portraits du Fayoum.

Les ruines de la ville Mady :
Située à environ 35 km au sud-est du Fayoum à proximité de la ferme d’El Kachef au sud de Bahr El Banat, cette ville renferme les ruines d’un palais qui date de la 12ème dynastie, édifie par les rois Amenemhat III et IV par la suite, les Romains y avaient fait des ajouts. On y a retrouvé des statues de lion à tête humaine.
C’est le plus grand temple restant du Moyen Empire, facile à atteindre en suivant l’itinéraire : El Fayoum, Abu Guendir, Bahr El Banat puis les temples.

Le palais du Labyrinthe
C’est le temple de Amenemhat III, situé dans la région Hawara à proximité de la pyramide Hawara. Il comprenait 12 salles toutes plafonnées dont six s’orientent vers le nord et vers le sud, disposant de postes placées les uns face aux autres. L’édifice est entouré d’une enceinte.
Il y avait 300 chambres dont la moitié étaient souterraines et l’autre moitié au dessus de la terre, les chambres souterraines renferment la tombe de roi, et des crocodiles sacrés dont il ne reste rien à présent à l’exception de quelques colonnes à l’étage supérieur. Les fouilles n’ont pas encore été faites à l’étage inférieur.

La tombe de la princesse Nefro-Ptah
Située avant la pyramide de Sakkarah, à 1,5 km du lac de Bahr Youssef, cette tombe a été construite en pierre calcaire et l’on y a découvert un sarcophage en granit transporté dans l’organisme des antiquités, une table, des offrandes, trois pots en argent pur, un collier précieux de la princesse Nefro-Ptah, la fille du roi Amenemhat III.

La pyramide du Lahon :




Construite en brique crue, elle était revêtue de pierre calcaire, et atteignait 48 m de hauteur, et son côté de base est de 106 m. L’entrée de la pyramide se trouve au sud. C’est le roi Senousert II, de la 12ème dynastie qui a ordonné sa construction au dessus d’une colline de 2m de haut. La pyramide est située à 22 km du Fayoum..
La pyramide a été découverte par le savant anglais William Flender Pétri en 1889. On y a trouve l’unique cobra en or que l’on plaçait sur la couronne royale, elle se trouve à présent au musée Egyptien.
La tombe de la princesse Hathour a été découverte à proximité de la pyramide. Les trésors de cette princesse se trouvent toujours dans le musée Egyptien.
La région de la pyramide de Lahon renferme les vestiges suivants :

Le cimetière de Lahon :
A proximité de la pyramide se trouve la tombe de Enbi, l’ingénieur qui a construit la pyramide et au sud 9 mastabas qui étaient les tombes des membres de la famille royale dont la tombe de « Sat Hathour Ayout ».

La cité des ouvriers de Lahon :
Elle se trouve dans l’environnement de la pyramide de Senousert II. Sa célébrité  revient au fait qu’elle est la plus ancienne cité  d’Egypte dont les caractéristiques sont restées nettes.

La tombe de Mekt :
Elle appartient à une personne nommée Mekt de la 12ème dynastie et se trouve dans le village de Lahon.


Les bases des deux statues d’Amenemhat
Sculptées dans la pierre calcaire, ces deux bases se trouvent dans le village de Bihmo à 7 km du Fayoum.

Le roi Amenemhat II les avait sculptées dans le quartz pour servir de bases à deux grandes statues le représentant lui et son épouse, donnant sur l’ancien lac sacré de Maurice actuellement Karoun. Les deux statues étaient de 30 m de haut alors que les bases étaient de 4 m.


Related Stories

Les plus visités

From To