07 décembre 2021 04:47

Les racines de la « révolution du 25 janvier »

mercredi، 02 juillet 2014 12:00

Le peuple égyptien a mis un terme au gouvernement de Mohammed Morsi un an et trois jours exactement après son accession au pouvoir au cours desquels bien des fautes graves ont été commises.
Les plus sérieuses en sont :

La Politique étrangère
Les visites effectuées par Morsi visant à ouvrir de nouvelles perspectives de coopération entre l'Egypte et plusieurs autres Etats se sont soldées par des échecs.
D'autre part, les relations de l'Egypte avec d'autres Etats ont décliné exception faite du Qatar, de la Turquie, des Etats Unis et d'Israël.

Les Eaux du Nil
1- Le traitement négatif relatif à la construction du barrage de la Renaissance entreprise par l'Ethiopie a contribué à la tension des relations avec le côté éthiopien.
2- Le régime système  a échoué à stimuler la coopération et à renforcer le dialogue politique avec les pays du Nil-bassin.

Le Relations entre citoyens
1-  Le système régime a créé une forte scission division entre les islamistes et les laïques.
2- Le gouvernement de Morsi régime a œuvrée à accélérer  l'ikhwanisation de l'Etat.
3- Bien souvent le gouvernement de Morsi Le régime disait souvent une chose et en faisait le son contraire. 

La Défense et la sécurité
1- Les décisions du régime et les déclarations constitutionnelles ont provoqué des protestations de grande envergure.
2-De nombreux djihadistes  inculpés d'avoir cherché à former un émirat islamiste et exécuté plusieurs attaques contre l'armée égyptienne dans le Sinaï ont été libérés
3- Certains membres de la confrérie du président ont essayé de se frotter à l'institution militaire.

La Sécurité alimentaire et les services:
1-  Les prix des  denrées alimentaires et le coût des services ont continué leur escalade hausse sans nulle intervention deu  la part du gouvernement.
2- Les crises réitérées de l'essence et du carburant ont eu des retombées   sur la vie le  quotidien des citoyens.
3- Le régime a tendu à exploiter le système de rationnement pour servir ses fins électorales.

La Culture et les arts
Le régime a essayé de changer l'identité culturelle de l'Egypte en faveur d'idéologies réactionnaires arriérées.

Les mass-médias Médias et presse
1-  Le gouvernement régime a manifesté son hostilité à l'égard des médias pour avoir dévoilé ses imperfections. Après avoir joué un rôle clé dans l'introduction du candidat à la présidence, Mohammad Morsi, les médias étaient devenus une cible directe pour les minimiser, voire en évincer les symboles.
2- Le régime a œuvré de toutes ses forces pour akhouaniser les institutions médiatiques de l'Etat afin de réduire l'impact des mass- médias anti régime.

La Magistrature et les libertés générales
1- Fabriquer des crises successives avec le pouvoir judiciaire.

2- Les crises ont continué entre le pouvoir judiciaire et la présidence, la Confrérie ayant œuvré  à faire  adopter une législation imposant la réduction de l'âge de retraite pour les juges pour y substituer les partisans du pouvoir . 
3- Le coup final porté contre le président déchu par le pouvoir judiciaire est la référence à son nom pour avoir coopéré avec les dirigeants du Hamas et de Hezbollah pendant leur prise d'assaut de la prison de Wadi  El Natroun.

Les moyens du  Transport et Communications
1- L'année dernière du gouvernement Morsi avait connu des catastrophes routiers accidents quotidiens,  dont, notamment,  le plus célèbre est l'accident ferroviaire d'Assiout qui a causé  la mort de 50 enfants.
2- L'année de ce gouvernement dernière a connu un recul dans la performance du service ferroviaire.

L'Economie
1- Le PNB a diminué en raison du manque de stabilité politique et de sécurité et le volume du déficit budgétaire a augmenté. Conséquemment    l'augmentation du volume de la dette intérieure  a créé une pression supplémentaire sur le budget ; en sus de l'augmentation de la dette extérieure de 30%
2- Le gouvernement s'est trouvé confus face à tous les problèmes économiques, le nombre d'usines non performantes s'étant élevé et les taux de tourisme ayant chuté à un niveau bien bas.
3- L'instabilité des situations politiques et sécuritaires et la dévaluation de la livre égyptienne  ont eu des impacts négatifs sur la Bourse égyptienne. La cote de crédit de l'Egypte a été réduite à plusieurs reprises ce qui s'est traduit par la crainte des investisseurs de perdre leurs investissements en Egypte.

Les plus visités

From To