08 décembre 2021 05:42

La Conférence économique africaine (2-4 décembre 2019)

lundi، 02 décembre 2019 02:29

La ville de Charm El Cheikh abritera, du 2 au 4 décembre 2019, la 14e édition de la Conférence économique africaine 2019 (CEA), organisée par la Banque africaine de développement (BAD), en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique.

La BAD a indiqué - dans un communiqué - que le choix de l’Égypte en tant que pays hôte de cet événement économique mondial interviendrait après avoir présenté un modèle africain solide pour surmonter tous les obstacles afin d'atteindre des progrès successifs de son programme économique.

La conférence se tiendra cette année sous le thème de « Opportunités d'emploi, entrepreneuriat et compétences de la jeunesse africaine », selon le communiqué.

La Conférence vise à discuter et à échanger les points de vue et les expériences réussies entre les pays du Continent sur l'entrepreneuriat, la prestation des chances d’emplois et la participation des jeunes et des femmes à la réalisation et au succès des projets de développement.

Elle vise également à faire état des chances d’investissement, des moyens de promouvoir les économies africaines en ayant recours aux jeunes bien instruits et compétents, adéquats aux exigences des marchés du travail.

Elle vise aussi à encourager et à financer les PME et les microentreprises, et à développer les savoir-faire nécessaires pour impliquer les jeunes dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, des communications et des services numériques.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'Union africaine pour le développement durable. En fait, la Banque africaine de développement a depuis 2016 lancé une stratégie intitulée « Opportunités pour l’emploi et la jeunesse en Afrique » et, a créé, jusqu’en 2018, 3,6 millions d’emplois directs grâce à des investissements de 10 milliards de dollars américains dans 102 projets réalisés dans 32 pays. Les programmes de la BAD se poursuivent jusqu'en 2025.

En outre, le Conseil d’administration de la BAD a récemment approuvé quelque 318 projets dans 48 pays africains, d’une valeur de 9,15 milliards de dollars ; et qui devraient générer 4,2 millions d’emplois directs.

La conférence réunit 350 participants : des présidents et des représentants de pays africains, d'institutions financières internationales, des banques, des chambres de commerce, des petits entrepreneurs, ainsi que 26 chercheurs représentant des jeunes de moins de 35 ans.

La conférence de l’an dernier, qui s’est déroulée à Kigali, au Rwanda, a mis l’accent sur l’intégration économique comme levier de changement pour la croissance inclusive et la prospérité en Afrique. Les participants ont reconnu que la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) était le résultat d’une audacieuse stratégie pour corriger le déséquilibre des forces lors des négociations entre les blocs commerciaux régionaux.

L'un des points forts de la conférence de cette année est une session permettant aux jeunes chercheurs africains de partager leurs travaux et de jouer un rôle de premier plan dans la définition de l'avenir du continent.

La CEA est organisée chaque année conjointement par la Banque africaine de développement, la Commission économique pour l’Afrique et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) afin d’examiner des questions pertinentes concernant le continent.

Les plus visités

From To